Dans Android : Netrunner, il existe différentes factions corporatistes et de Runner. Vous trouverez ci-dessous, la description de chacune d’entre elles.

Factions corporatistes et factions de Runner

Vous pourrez choisir entre quatre Corporations si vous souhaitez jouer la Corporation ou choisir parmi les 3 factions Runner si vous choisissez le camp des Runner. Chacune de ces factions possède certaines cartes qui lui sont affiliées et qui leur donneront divers avantages. Cliquez sur l’une des factions ci-dessous pour avoir plus d’informations.

Haas-Bioroid


Haas-Bioroïd « Efficace,fiable,humain »

Avec sa maison mère à New Angeles et des succursales à Chicago, Cologne, Heinlein, Johannesburg et Sydney, Haas-Bioroid est le leader mondial de la cybernétique et de l’intelligence artificielle. Les produits les plus reconnaissables et les plus emblématiques de Haas-Bioroid sont les bioroïdes eux-mêmes, des androïdes construits grâce à la technologie cybernétique qui possèdent un esprit d’intelligence artificielle conçu à partir d’une imagerie sophistiquée du cerveau humain.Les bioroïdes sont une technologie récente, mais qui a déjà changé durablement le visage de l’humanité. Comme le travail androïde devient moins cher et plus facilement


accessible, les humains ordinaires, notamment dans les classes inférieures, se retrouvent au chômage et remplacés par des bioroïdes ou des clones. Même si les bioroïdes sont moins sujet à controverse que leurs équivalents humanoïdes que sont les clones, ils suscitent le rejet, la haine, voire même la violence.Le marché des « solutions de main d’œuvre » est contrôlé par Haas-Bioroid et son principal concurrent, Jinteki. Les deux corporations se sont énormément enrichies grâce à leur monopole conjoint. Haas-Bioroid détient le brevet des bioroïdes et la plupart des technologies nécessaires pour développer des intelligences artificielles dignes de ce nom. Ils protègent leurs brevets et leur position sur le marché de façon agressive par tous les moyens légaux possibles – et, si certains organismes de surveillance alarmistes et autres éléments marginaux disent vrai, aussi par tous les moyens illégaux.En plus de la création de bioroïdes à l’intelligence artificielle, Haas-Bioroid fait des expériences avec des bioroïdes spécialisés dans la sécurité réseau et dans d’autres tâches traditionnellement réservées aux agents logiciels (surnommés IA

« faibles »). Les bioroïdes chargés de la surveillance du réseau se sont avérés capables d’interagir avec le cerveau des utilisateurs équipés d’une interface neurale, parfois avec des résultats mortels. Il existe également quelques signes qui indiquent que ces bioroïdes sont moins « équilibrés » que les autres qui possèdent un corps et qui peuvent interagir avec les humains de manière plus conventionnelle. Haas-Bioroid nie toutes les allégations qui disent que leurs bioroïdes à vocation logicielle sont instables ou ont été impliqués dans des dégâts neurologiques subis par des utilisateurs humains.Haas-bioroid est fière de la qualité de son artisanat et de la supériorité de ses modèles. En plus des bioroïdes, Haas-Bioroid et ses filiales produisent de la cybernétique commerciale et médicale, des prothèses, des robots et des machines industrielles, des appareils à interface esprit-machine et de l’électronique de consommation courante.

Jinteki


Jinteki « Quand vous avez besoin d’une approche humaine »

Après une série de bouleversements et de transitions, la corporation traditionnellement conservatrice Jinteki est désormais menée par un nouveau président de conseil d’administration agressif, le Président Hiro. Parallèlement aux rapides développements dans les domaines du clonage et de la biotechnologie de la décennie précédente, la corporation a déplacé son quartier générale de Tokyo, Japon, à New Angeles, acquis ou construit des laboratoires sur Mars, et changé sa politique de recrutement pour diversifier ses forces de recherches et de ventes. Des agences ont également reçu plus


d’autonomie et un marketing localisé a augmenté les ventes de clones aux particuliers (même si la plupart des ventes de clones sont toujours professionnelles).Ces changements reflètent les troubles que la société a connu les décennies précédentes, et la cause en est toujours la même : les androïdes. Jinteki possède les brevets sur les procédés de création de clones humanoïdes, des androïdes biologiques faits sur mesure par les « géningénieurs » de Jinteki. À mesure que cette technologie controversée devient moins chère et plus solide, de plus en plus d’humains se trouvent remplacés par une main d’œuvre androïde meilleur marché. Alors que certains produits de la corporation Jinteki (tels que les clones « carapaces » qu’on voit parfois à Heinlein ou sur le Haricot Magique) n’ont qu’une lointaine ressemblance avec les humains, d’autres sont littéralement impossibles à distinguer, simplement tatoués d’un code-barres sur la nuque.Jinteki fait la promotion de ses clones en les présentant comme plus avenants et plus humains que les bioroïdes robotiques fabriqués par leur principal concurrent. Par nature, les clones sont intuitifs et capables de s’adapter, comme de véritables personnes, et peuvent plus facilement tisser un lien empathique avec les véritables humains que les autres androïdes.

Ils excellent dans les postes de l’industrie du service, même si des clones pour les travaux difficiles et l’industrie de transformation sont aussi déjà disponibles. On entend des rumeurs de projets de clones qui explorent le potentiel de capacité psioniques humaines, mais ces allégations sont rejetées par les scientifiques sérieux. Jinteki a effectué des recherches poussées sur le cerveau humain et sur les technologies d’interfaces esprit-machine, mais simplement parce que cette technologie baptisée « prise cérébrale » est essentielle à leur méthode de production.e nouveau Jinteki, plus moderne et plus raffiné, s’enorgueillit de son adaptabilité, de son esthétique et de son lien avec la nature. Jinteki est fier de son héritage japonais et a adopté l’esthétique traditionnelle comme une partie de son identité corporative. En plus des clones, Jinteki et ses filiales sont spécialisés dans les biotechnologies, le clonage d’organes, la pharmacologie, l’agriculture et l’équipement médical.

NBN


NBN « Il y a toujours un téléspectateur »

Le plus grand conglomérat médiatique au monde est NBN, qui, selon les époques, a signifié Network Broadcast News (Réseau de Diffusion d’Informations), Net Broadcast Network (Réseau de Diffusion du Réseau) et Near-Earth Broadcast Network (Réseau de Diffusion Orbital). Plus simplement connu aujourd’hui sous le nom de NBN, la corporation est installée au beau milieu de Broadcast Square à New Angeles après avoir déménagé de SanSan au début des années 30. NBN possède également des bureaux est des équipements de diffusion tout le long de l’Ascenseur Orbital de New Angeles, notamment sur la Station Midway et sur le terminal spatial connu sous le nom du Château NBN possède ou exploite cinq des dix premiers flux de données mondiaux. De la musique à la troidé, des infos aux sitcoms,


des grands classiques du cinéma aux multisens interactifs, NBN fait tout. Chaque jour, NBN produit ou autorise plus de contenu qu’un être humain ne pourrait consommer en un an et emploie des agents logiciels assistants pour aider le consommateur à trouver les contenus de haute qualité qui correspondent le mieux à leur profil d’utilisateur.Les flux de revenus de NBN sont aussi complexes que la toile de réseaux et d’infrastructures de diffusion qu’il possède. Son large éventail de contenus et son système de diffusion sophistiqué et facile à utiliser ont donné à NBN un nombre incroyable d’abonnés à différents niveaux dans de nombreux marchés médiatiques. Sa collection et ses études d’informations personnelles et d’habitudes de spectateurs ont aussi fait de NBN le leader mondial des recherches marketing, avec des zettaoctets d’informations sur des sujets tels que les habitudes d’achat des mères célibataires ayant un niveau d’études universitaire. NBN peut vendre ces données à d’autres corporations, et aussi fournir des publicités ciblées avec précision à cette même liste d’abonnés. Les publicités produites par NBN utilisent le profilage psychologique et les dernières techniques des neurosciences et de prise cérébrale pour renforcer la pénétration

du message et la fidélisation à une marque.La domination de NBN signifie que sur la plupart des marchés, même les non-abonnés doivent utiliser l’infrastructure de NBN pour simplement accéder au réseau. En conséquence, un grand pourcentage des données et des médias de toute la société humaine passent par NBN. Les défenseurs de la vie privée s’inquiète du contrôle de NBN sur les communications et les médias, et le dénoncent pour sa collaboration avec les régimes répressifs Méditerranéens. Certains s’inquiètent du fait que NBN utilise sa profusion de données pour des raisons plus inquiétantes que la simple publicité, et que c’est la raison pour laquelle aucune loi antitrust n’a jamais été appliquée contre la corporation, ni aux États-Unis, ni ailleurs.NBN est un modèle d’efficacité corporative, agile et réactive à un marché qui évolue en permanence. Elle ne suit pas simplement le marché, elle l’organise.

Weyland Consortium


Weyland Consortium « Aller plus haut »

En dehors de son association publique spectaculaire avec l’Ascenseur Orbital de New Angeles, plus connu sous le nom de « Haricot Magique de Jack » ou simplement « Haricot Magique » d’après le nom de son concepteur Jack Weyland, l’étendue des propriétés du Consortium Weyland est peu connue de la population. Cette mystérieuse organisation possède ou investit dans d’autres corporations, tirant profit de l’énorme avantage que leur donne le Haricot Magique pour acheter et vendre les plus petites corporations à un rythme inquiétant.Lors des décennies précédentes, la spécialité visible du Consortium Weyland était la construction, un héritage de son implication dans le projet d’Ascenseur Orbital.


Nombre de ses filiales sont des entreprises de construction, souvent au niveau local, ou des fournisseurs pour les compagnies de construction. Selon certaines estimations, la moitié des arcologies de New Angeles ont été construites par des compagnies contrôlées par le Consortium Weyland, et les pratiques commerciales alliées à une comptabilité créative assurent que même si la compagnie cliente fait faillite, le Consortium en sort bénéficiaire.Une partie du secret du succès du Consortium Weyland vient de sa capacité à obtenir des contrats gouvernementaux et de son lobbying pour une législation qui lui est favorable, notamment aux États-Unis et en Chine. Il profite souvent des guerres, s’assurant des lucratifs contrats de reconstruction en Méditerranée, en Corée Unifiée ou dans la Ligue des Nations Sub-sahariennes. Suite à la Guerre Lunaire, le Consortium Weyland a arraché 70% des contrats de reconstruction orbitale sur Terre et la quasi-totalité des contrats de Heinlein. Malheureusement pour Weyland, son emprise sur les administrations locales ne semble pas s’étendre aux séparatistes Martiens, qui considèrent le Consortium comme une extension de l’hégémonie terrienne. Pourtant, Weyland reste persuadé que l’avenir de l’espèce humaine réside dans l’espace.

Le Consortium est une des principales sources de financement de l’exploration spatiale et continue à acquérir des compagnies d’aérospatiale et de construction orbitale. Certains suggèrent que Weyland essaye d’obtenir le monopole de l’espace et qu’il veut contrôler la totalité des habitations humaines hors de l’atmosphère terrestre. Nombre de ces alarmistes sont des Martiens qui se méfient du Consortium Weyland par principe. La tendance du Consortium Weyland à opérer dans les régions en guerre fait que son comportement agressif n’est une surprise pour personne. Même si peu de choses ont été prouvées, certaines morts mystérieuses ont été imputées à certains éléments du Consortium. Weyland préfère faire face aux problèmes par la force, utilisant ses immenses ressources pour parvenir à ses fins.